BDS où BDSM ?

BDSM, BDS, signification :

BDSM = Bondage, domination, discipline, soumission, sadisme, masochisme.
BDS = Bondage discipline domination soumission PAS DE SM

Le BDS

Dans le BDS, la souffrance est un outil pour corriger des actions incorrectes de la soumise et pour augmenter le plaisir. Il n’y a pas et ne doit pas y avoir de blessure, d’atteinte à l’intégrité morale et physique. Dans le BDS, le Dominant ne doit pas punir sa soumise dans le seul but d’infliger une punition. Dans le BDS le Maître possède, éduque et fait grandir et (...)

Article mis en ligne le 30 mars 2017
dernière modification le 3 août 2021

par Mestre Ulysse

 BDSM  , BDS, signification :

BDSM = Bondage  , domination, sadisme, masochisme
BDS = Bondage discipline soumission domination

 Le BDS

Dans le BDS, le plaisir est la Quête. La douleur douce est utilisée pour augmenter le plaisir par sécrétion d’endorphine et atteindre le Subspace  . Il n’y a pas et ne doit pas y avoir de blessure, d’atteinte à l’intégrité morale et physique. Dans le BDS, le Dominant ne doit pas punir gratuitement sa soumise dans le seul but d’infliger une punition   sauf par jeux. Dans le BDS le Maître possède, éduque, fait grandir et épanoui la soumise qui se donne librement de son plein gré. Le Bds ne laisse aucune séquelle, il n’est pas dangereux et il ouvre la porte au Subspace. Le Maître est un guide, qui doit avoir les qualités nécessaires pour transformer la soumise et l’épanouir. 90 % des soumises environ préfèrent le BDS.

 Le SM

Dans le SM, sadisme et masochisme règnent en Maître. La quête est une quête de souffrance, souffrance qui provoque le plaisir du sadique et de la Maso. Cela peut provoquer une spirale destructrice pour la soumise qui, pour satisfaire les besoins du sadique ou pour satisfaire ses pulsions, risque d’être entrainée dans des pratiques dangereuses, blessantes, destructrices. Sade, comme tous les sadiques qui suivent sa voie, refuse toute limites. Le Bdsm représente moins de 10 % des adeptes et 90 % des accidents.

BDSM, BDS, signification
102

Le BDSM doit être :
Bon
Désiré
Sain
Maîtrisé

Et doit être CSS   : Consensuel, Sain, Sûr

 En Conclusion

Le SM s’adresse aux soumises masochistes. Les dérapages sont fréquents et même si les limites sont respectées au début, elles risquent de voler en éclat sous prétexte de dépassement de soi. Maso et sadique, mettent leurs envies en avant et souvent, l’un ou l’autre, va entrainer son partenaire dans des pratiques qui sortent de la légalité et du Bdsm consensuel.
Pour une soumise non maso, pratiquer le SM devient une peur et une angoisse permanente à cause des douleurs intenses imposées par le Maître qui persuade la soumise que pour être une vraie soumise, faire du vrai BDSM elle doit s’endurcir, apprendre a souffrir…

LE BDS a la même force et la même intensité mais sans blessures, sang, pratiques illégales. Il est consensuel et basé sur l’épanouissement des deux partenaires. Il permet d’atteindre le Subspace sans se mettre en danger et sans abuser de son partenaire. C’est le Bdsm que pratique la majorité des soumises et celui que je pratique le plus fréquemment.