Offrir son anus
Article mis en ligne le 5 janvier 2017
dernière modification le 3 août 2021

par Mestre Ulysse

Pour faire un cadeau à son Maître, pour se faire pardonner d’une mauvaise action, la soumise peut décider d’elle même d’offrir son anus au Maître.

Le maître choisira ensuite le trou et s’il encule ou non.
Ce geste est perçu par le Maître comme un don précieux.

 À genou penché en avant :

C est un geste d’offrande de la soumise pour montrer au Maître son affection et sa volonté d’être à lui.

En silence, la soumise se met en position a genou, corps penché en avant, tête au sol, fesses relevées et écartées pour bien dégager anus et chatte. Le dos cambré et attendre. Cette attitude soumission sera parfaite en relevant les fesses au plus haut, en cambrant ses reins et en faisant en sorte que sa tête soit bien plus basse que son anus.

Elle peut agiter son postérieur pour demander à être enculée. Le Maître pourra y donner quelques claques pour provoquer excitation de la vulve.

Si le Maître se place à genou devant elle, elle devra relever la tête et le sucer pour le rendre bien dur puis se remettre en position en bougeant les fesses pour demander à être enculée.

 Debout penchée en avant

Cela peut être une demande de pardon pour une faute qui exprime son repentir et son amour pour le Maître.

En silence la soumise se penche en avant jambe écartées. Elle se claque plusieurs fois les fesses puis avec ses mains écarte les fesses et attend immobile.

Le maître la fessera un peu, pourra lui mette des pinces aux lèvres du sexe et se faire sucer. La soumise restera immobile et silencieuse.

Le Maître pourra ensuite l’enculer.

 Comportement pendant l’enculade

Dès que la soumise sent le sexe de son maitre devant son anus, elle doit relaxer immédiatement ses muscles fessiers et écarter des deux mains ses fesses au maximum de leur écartement possible afin d’offrir le choix entre son sexe et son anus.

Une fois pénétrée elle devra rester immobile pendant que le maître va et vient.

Si le MAITRE s’immobilise, il appartient à la soumise de faire faire des allers-retours empalée sur la verge. En faisant aller et venir son corps, elle fera attention à ne jamais se désempaler et surtout à ce qu’a chaque retour ses fesses claquent bien contre les cuisses du MAITRE.

Si le Maître le désire, ces mouvements pourront être rythmes par des claques sur les fesses, chaque coup représentant soit un aller soit un retour.

Sur ordre, la soumise introduira un gode dans son vagin faisant ainsi en sorte de rétrécir son anus.

La soumise ne doit jamais perdre de vue qu’il faut, en toutes circonstances, rechercher le plaisir de l’homme.