Les droits de la soumise, les devoirs du Maître
Article mis en ligne le 12 novembre 2017
dernière modification le 3 août 2021

par Mestre Ulysse

 Les droits de la soumise

Dans l’esprit de tous, La soumise a bon nombre de devoirs popularisés par les 12 règles de la soumise, les contrats de soumission… Mais avant d’avoir des devoirs, elle a surtout des droits inaliénables qui doivent être respectés.

En voici les principaux :

 Choisir son Maître

C’est la soumise qui choisit son Dominateur. Elle choisira celui qui répondra à ses besoins de soumission en lui apportant les préceptes de la soumission dans un souci de bien-être mutuels, lui assurera la protection et la sécurité. En échange elle fera don de sa soumission.
Le fait qu’elle ait le droit de choisir son Dominateur implique qu’elle ne peut pas être vendue, prêtée… comme on le voit parfois.

 Liberté d’arrêter la relation

Elle peut cesser à tous moments la relation sans avoir à se justifier. Si le Dominateur ne répond pas (ou plus) à ses attentes, à ses besoins, pour des raisons personnelles, familiales… C’est important, car on ne peut contraindre une soumise par un contrat avec une durée comme cela se voit souvent. Cela oblige le Dominateur à respecter sa partenaire et à chercher à la combler, à l’épanouir pour qu’elle reste. Le Dominateur doit respecter son choix et ne pas la harceler. Personnellement en tant que Maître, quand une relation cesse, je ne la reprends jamais, chaque fois que je l’ai fait, ça n’a pas marché.

 Elle fixe ses limites

Le dominateur doit lui faire remplir un document de désirs et préférences   dans lequel elle fixe ses limites, ses désirs, ses tolérances, ses fantasmes, ses contrindications médicales…
La soumise fixe ses limites, les objectifs de progression, ses limites absolues et les limites à dépasser. Le Dominateur va ensuite faire évoluer et épanouir la soumise en en tenant compte.

 Elle a le pouvoir de dire non

Les mots de sécurité donnent le pouvoir à la soumise de dire « moins fort », « non, arrête »… hélas 90 % des Dominateurs les respectent pas ou d’une manière élastique. Dans ce cas la soumise doit arrêter et changer de Dominant. Les Dominateurs argumentent en disant qu’ils ne respectent pas les mots de sécurité pour cause de punition  , de dépassement de soi… c’est un abus. Le dépassement de soi pour être profitable et développer l’estime de soi doit venir de la soumise, elle va le désirer, l’accomplir et en être fière si le Maître sait la motiver, l’accompagner et l’aider.

 Les devoirs et obligation du Maître

Le pouvoir donne des responsabilités. Le Maître a des devoirs, une éthique qu’il doit respecter.

 Honnêteté

C’est la base même de la relation. Ne vous présentez pas mieux que vous êtes, ne vous vantez pas de qualité que vous n’avez pas, ne faites pas vivre à la soumise des expériences que vous ne maîtrisez pas. La soumise se rendra vite compte de vos lacunes et vous perdrez sa confiance. L’important c’est de rester soi-même. Soyez honnête, humble et essayer de vous améliorer, redoubler d’efforts pour combler vos lacunes, pour la satisfaire et la rendre heureuse.

 Patience

Prenez votre temps pour acquérir les connaissances qui feront de vous un bon Dominateur.
Soyez patient avec votre soumise, encadrez-la, rassurez-la, communiquez, gagnez sa confiance. Accompagnez là dans son cheminement, aidez-la à s’épanouir, à grandir. Soyez ferme, soyez doux, soyez tendre ou dur, mais soyez juste et patient. Petit à petit elle va sortir de sa chrysalide et devenir un magnifique papillon.

 Disponibilité

Le Maître en tout temps doit être disponible pour sa soumise. Il doit être à son écoute, la comprendre, la soutenir et être présent pour elle chaque fois que c’est nécessaire.

 Ouverture d’esprit

Un Maître apprend de sa soumise en permanence. Il doit sans cesse se remettre en question et garder l’esprit ouvert pour satisfaire sa soumise et accompagner son évolution. Un Maître analyse, se forme en permanence, lit, communique avec d’autres Dominateurs pour combler ses lacunes et devenir meilleur pour sa soumise. Le maître doit avoir une grande curiosité et une soif de connaissance permanente afin d’évoluer.

 Communication

La communication est la clé de la confiance de la soumise. Elle doit être honnête, constructive. Les rôles de chacun, les règles, les limites doivent être clairs et définis. Questionnez votre partenaire sur son ressenti, donnez-lui vos impressions, honnêtement, sans arrière pensées et la confiance augmentera au fil des séances très vite.
Ne faites rien qui puisse briser le lien de confiance. La confiance est indispensable pour que la soumission s’épanouisse, pour que le don de soi soit total.

 Soyez Maître

Les soumises recherchent quelqu’un de confiance qui prendra possession de leurs corps et de leurs esprits, quelqu’un de fort et sans brutalité. Quelqu’un qui se Maîtrise, qui vous protège et qui vous nourrit de sa puissance et de son charisme régénérateur.
Le Dominateur doit garder le cap, offrir à sa soumise protection, épanouissement et doit lui faire garder le cap de son évolution, de son plaisir quelque que soit les orages et tempêtes traversé. La soumise doit respecter les règles et vous devez être capable de la motiver pour qu’elle le fasse d’elle-même avec joie et désir. Le lien n’est pas amour. Le Bdsm   ne doit pas avoir le flottement, les contradictions, les aléas des relations amoureuses. Quelles que soient vos émotions, vos sentiments, rester Maître. Une main de fer dans un gant de velours doit vous définir.

 La sécurité avant tout

Vous devez être compréhensif en certaine occasions. L’expression « La sécurité avant tout » représente très bien comment vous devez agir avec votre soumise. La soumise est précieuse et si vous voulez la faire se dépasser, lui faire découvrir de nouveaux horizons, vous ne devez rien faire qui puisse la mettre en danger. Vous êtes son protecteur.
Il faut savoir détecter les besoins de la soumise et la conseiller. Ayez du discernement, certains fantasmes sont dangereux et hors de votre portée si vous vous soucier du bien être de votre soumise. La porno n’est pas réelle, n’essayez pas de reproduire tout ce que vous voyez. Pensez sécurité en tous temps. On peut atteindre des jouissances inouïes, le subspace   sans pratiques dangereuses.
Pour pratiquer, il faut être tous deux en bonne santé physique et psychologique.
Ne prenez jamais d’alcool ou drogue avant ou pendant une séance, ni vous ni votre soumise.
La drogue, l’alcool va endormir ses sensations, elle sera moins sensible à la douleur et vous risquez de la blesser sans qu’elle s’en rende compte immédiatement. Elle jouira moins et n’ira pas dans le subspace.

 Soyez merveilleux

Offrez lui les plaisirs, les situations, les pratiques qu’elle attend, personnaliser ses rêves ses fantasmes, créez un univers à la mesure de ses rêves de soumises.

Soyez l’incarnation du Maître idéal, guidez la, faites lui découvrir des plaisirs divins, le Subspace, faites lui vivre les plus fortes jouissances de son existence et elle vous comblera d’attentions et sera tout à vous.