Scénario BDSM en 24
Soumission en 24/7
Ou Art de vivre
Article mis en ligne le 3 janvier 2017
dernière modification le 3 août 2021

par Mestre Ulysse

La soumission en 24/7 est tout à fait possible et permet de vivre au quotidien les joies et bonheur que cette pratique apporte. Je l’ai pratiqué avec bonheur et je connais des couples mariés qui en ont fait un Art de vivre. Rare sont les soumises capables de la vivre en permanence, c’est pour cela que j’ai créé une soumission 24/7 à deux niveaux.

Attention, il ne faut pas confondre soumission 24/7 et scénario en 24/7.

 Scénarios de soumission en 24/7

Pour des scénarios ou des pratiques de quelques jours, le 24/7 permet d’aller plus loin dans tous les domaines, de progresser et de vivre de l’intensité et des sensations intenses. Pour une novice, devenir fontaine, jouir, peut être découvrir le Subspace   devient possible. Les scénarios se font sur 24 à 48 h généralement.

  • Pour un scénario, un jeu Bdsm   le 24/7 est divin. Il permet de se plonger totalement dans l’action et d’en tirer des émotions, des plaisirs qu’une séance ne peut offrir. L’essayer c’est l’adopter.
  • Pour une éducation, le 24/7 a prouvé son efficacité. La progression est plus rapide et les acquis plus faciles à consolider. Le lien Maître soumise se crée plus vite et devient plus fort.
  • Pour un dressage CSS  , des entrainements, le 24/7 a fait ses preuves. Le dressage ne se fait même qu’en 24/7 !

 Soumission en 24/7

Quand une soumise s’épanouit totalement, qu’elle est en totale fusion et harmonie avec son Maître, elle peut vouloir en faire un style de vie permanent. Vivre au côté de son Dominant, le servir, le gâter devient son unique bonheur.
Le Maître la prend en charge totalement, la libère des contraintes de la vie ordinaire pour lui offrir une vie conforme a ses aspirations. Fini le travail stressant, les factures à payer, les aléas de vie, les rencontres occasionnelles et toujours trop brèves, les déceptions, les risques d’abus… La soumise va pouvoir se donner totalement sans retenue et en tire un plaisir qui peut devenir béatitude.

Souvent le début de la vie de soumission en 24/7 commence par un mariage BDSM, la cérémonie des roses qui scelle la fin et le succès d’une éducation et la création d’un lien de confiance totale entre les deux partenaires.

 La soumission 24/7 à deux niveaux

Le principe est simple. La soumise à deux noms. Chaque nom correspond à un niveau de soumission, d’obéissance, d’obligations différent, le tout précisé dans le contrat.

Le niveau Complice

Un niveau permet le fonctionnement dans le monde vanille, professionnel, familial, permet de communiquer, de souffler tout en gardant des règles de soumission.

Le niveau Strict

C’est le niveau de séances, le niveau d’éducation, de jeux BDSM, du dépassement de soi et de l’accomplissement.

Le fonctionnement

Le Dominant lorsqu’il l’appelle par l’un ou l’autre des prénoms active le mode fonctionnement strict ou complice. Aussitôt, la soumise se met dans le mode désiré. Elle change de collier. Elle change d’attitude et respecte les règles du niveau.

L’activation du niveau peut aussi se faire par tranches horaires. La soumise peut être au niveau strict chaque jour de telle à telle heure, ou les fins de semaines.

Le mode par défaut est le niveau Complice.

Comme en soumission par séance, la vie de la soumise, ses horaires, son emploi du temps seront régis par des règles. La soumission en 24/7 est tout autant consensuelle que celle par séance et obéit aux mêmes règles. La communication est importante. La soumise doit avoir des temps de libre parole ou elle pourra parler librement pour exprimer ses émotions, son ressenti, faire d’éventuelle doléances. Le Maître sera à son écoute et donnera lui aussi son ressentit sur l’évolution de la soumise et de la relation.

Le Maître veille sur elle, sur son bien être, l’épanouit en l’encourageant à pratiquer des loisirs, culturelle, des activités que la vie ordinaire ne lui permettait pas de réaliser.

 Une vie ponctuée de jeux

Le Maître à tout moment peut activer le mode strict par un mot.
Si la soumise aime jouer plusieurs personnages, par exemple une chienne, une servante, une ingénue… chacun aura un nom, l’appeler par ce nom fera prendre à la soumise aussitôt les attitudes et caractéristiques du personnage.

Par exemple, lorsqu’on lui donne son nom de chienne, elle va elle va chercher son collier et sa laisse, les tend au Maître pour des jeux de chienne, son nom de soubrette, lui fait prendre sa tenue de soubrette et des attitudes de soubrette sexy et provocante dans l’accomplissement de sa tâche…

Être soumise en 24/7 c’est aussi la possibilité de faire beaucoup plus de séances, d’éducation et de progresser beaucoup plus vite.

 24/7 respectueux

Même si la vie de la soumise est réglé par des consignes, des règles, même en dehors de la présence de son Maître, elle doit avoir ses moments de liberté, d’intimité. Cela ne doit pas interférer sur son éventuel travail, ses relations sociales, amis, famille et lui garanti un équilibre.

La contrainte existe aussi pour le Maître, car il doit s’occuper de la soumise, gère son emploi du temps, s’occupe d’elle.

Les règles sont écrites en fonction de la personnalité de la soumise et tiennent compte de sa sensibilité BDS et de son caractère. Elles doivent avoir pour but de parfaire l’éducation, d’épanouir, de corriger ses défauts, de la rendre plus belle, plus désirable, plus épanouie.

La communication doit être permanente et les règles doivent évoluer en fonction de l’évolution de la relation et de la soumise.

 Pourquoi du 24/7 ?

  • Cela permet de vivre une soumission constante et de montrer et vivre son attachement au Maître.
  • Cela donne une structure et un cadre à une personne qui en a besoin.
  • C’est rassurant pour la soumise d’avoir une vie réglée avec un esprit bienveillant qui veille et qui l’aide en permanence.
  • Cela renforce l’intensité de la relation.
  • Cela permet de vivre des jeux complices très excitants et cachés en toute occasion.
  • Cela permet de rendre une vie routinière et ennuyeuse en aventure exaltante par la complicité que cela crée et par toutes les fantaisies, les jeux sexuels, de séduction que cela implique.
  • Cela renforce le lien sacré Maître soumise

 Les types de règles :

Elles doivent permettre un épanouissement BDSM sans nuire à la vie sociale du Maître ou de la soumise et ne choquer personne vanille. Les règles doivent donc changer selon les situations.

 Seuls :

Des règles qui s’appliquent lorsque Maître et soumise sont seuls

 En présence de tiers, amis, famille :

Des règles invisibles pour tous qui permettent de vivre la relation Bdsm en cachette sans mettre mal à l’aise ni le Maître ni la famille ou amis. Un comportement neutre et exemplaire avec eux est gage de paix et de tranquillité…

 En public

Au magasin, en ville, en balade, tout peut être prétexte à des situations ou des jeux peuvent être activé de manière cachée.
La soumise doit toujours être jolie, sexy et provocante ou sage, selon les désirs du Maître. Le Maître doit être fier de sa soumise et du regard d’autres sur elle.

La soumission en 24/7 permet de vivre de douces folies en permanence et de faire de la vie un feu d’artifice de plaisirs et de bonheurs quotidiens.

En BDSM CSS (consensuel, sain et sûr) la soumise en 24/7 se nomme aussi par certains Maîtres esclave. Le terme est fort et nullement obligatoire. Certaine soumise ont peur de ce terme et le refuse, d’autres veulent être esclaves, car ce nom fort symbolise la force de leur attachement. Dans les deux cas, les pratiques sont identiques, c’est juste une question de ressenti.