Guide du BDSM POSITIF
Domination, sexe et jouissances en donjon

BDSM Consensuel, Sain, Sur - Conseils pour soumises - Guide du BDSM POSITIF - Bondage, Domination, Discipline, Soumission, Sexe, Sadisme, Subspace, Maîtrise, Masochisme, BDSM POSITIF.

Attention
Ce site contient des textes et du contenu pour adulte. Il est interdit moins de 18 ans ! Il est réservé à un public majeur et averti.

Actualité
Article mis en ligne le 25 août 2023
dernière modification le 12 avril 2024

par Mestre Ulysse

Dernière mise à jour le 10 avril 2024

 Pour une longue relation

Je vis au Québec en nature pour mes passions : écologie, sexe, bdsm  , photographie, nature, kayak, quad, vie saine et autonome... Liberté, vie libre en autonomie, cultiver ses légumes, produire sa viande, se soigner avec des plantes, naturisme, loisirs, bons repas, bons vins, vie épicurienne et libertine, c’est ce que je t’offre de vivre.

Célibataire, je suis ouvert aux relations occasionnelles ou à fonder une famille.

Me contacter

Nouvelle Rubrique : LES DANGERS

Dans ma vie de Maître, j’ai pu constater à quel point le sexe, le libertinage et le BDSM peuvent être à la fois destructeurs et merveilleux.
Il devient vite destructeur lorsqu’on ne contrôle plus ses pulsions, lorsque l’on perd le contrôle de sa sexualité et que l’on part dans l’infernale spirale qui mène à la tromperie, au mensonge, à la manipulation sans compter les risques de maladies, d’abus ... La destruction peut aussi bien venir de soi, des nos actes ou de l’autre par des manipulations, mensonges, abus...
Par contre, si l’on garde le contrôle de sa sexualité, si l’on fonctionne avec noblesse, prudence et discernement, on peut aller très loin et vivre de fortes extases, des moments merveilleux, amour, extases ... On peut se laisser aller au lâcher-prise avec confiance, et vivre des moments extraordinaires.
Cette rubrique que je vais compléter régulièrement a pour but de vous informer et de vous faire réfléchir sur les pratiques qui peuvent représenter un danger d’abus destructeurs.

Nouvelles pages :

 L’ÉDUCATION DUO-DYNAMIQUE
 Cérémonie de renouvellement de voeux, de mariage bdsm avec Pentaclion
 Les dangers du conditionnement Pavlovien abusif
 Les personnes toxiques en BDSM

Mises à jour :

 Les cinq stades de soumission et les 10 types de soumises
 Le renforcement positif et négatif non abusif en bdsm

NOUVEAU CONCEPT D’ÉDUCATION :

 Éducation duo-dynamique

Dans l’éducation DUO-DYNAMIQUE, le couple Maître soumise se soutiennent mutuellement pour atteindre leurs objectifs aussi bien DS, que personnels et professionnels s’il y a une demande pour cela. Chacun donne le meilleur de lui-même pour aider l’autre pour devenir une meilleure personne. Le dialogue est constant, bienveillant et seul le plaisir et l’épanouissement de l’autre est le but de chacun. La bienveillance peut sortir du cadre BDSM pour s’étendre à la sphère privée si les partenaires le désire.

Chacun garde son rôle, chacun participe à la réussite de la relation.

Chacun, Maître et soumise remplissent une fiche de consentement appelée Désirs, fantasmes et limites ou chacun indiqueras dans une liste de 200 pratiques kink, celle qu’il accepte, celles qu’il veut pratiquer ou découvrir, ses objectifs de dépassement et ses limites non négociables.

Les deux partenaires du duo dynamique vont ensuite consulter la fiche de l’autre, en discuter et chacun tiendra compte des désirs de l’autre, de ses limites... et détermineront les pratiques communes et les objectifs de chacun pour devenir meilleur pour l’autre.

Le contenu de l’éducation sera fait sur mesure en fonction des décisions prises conjointement.
Au fur de l’évolution de la relation, des nouveau intérêts, de nouvelles envies, la liste des pratiques sera enrichies.

Cela permettra à chacun de progresser, de se dépasser, de franchir ses limites, de s’entraîner, pour devenir le meilleur partenaire pour l’autre en restant dans son rôle en vivant une aventure exaltante.
DÉCOUVRIR L’ÉDUCATION DUO-DYNAMIQUE

Contacter Maître Vaillant

 BIENVENUE SUR LE BLOGUE DE MESTRE ULYSSE CONSACRÉ AU BDSM POSITIF

Bienvenue sur le blogue d’un Maître “Sage”, bienveillant qui a décidé de partager ses connaissances, un mentor, guide et qui a inventé le BDSM positif. Le BDSM positif est une sorte de théâtre sexuel qui n’a qu’un but, LE PLAISIR ! Un plaisir partagé, avec une complice, la soumise. Il n’y a pas d’abus, pas manipulations mais de l’accroissement sensoriel   et sexuel qui amplifient le plaisir jusqu’à provoquer des extases sexuelles fantastiques et inexistante en sexe ordinaire. Le sadomasochisme y est doux, sans marques, blessures physiques ou morale. Comme au théâtre, il y a des décors, des accessoire, des situations qui n’ont pour seul but que de stimuler la libido, accroitre le plaisir. Il peut se pratiquer sous forme de séances avec des scénarios conçu selon les fantasmes des partenaires complices ou sous forme d’éducation avec des rites et rituels pour en faire une quête initiatique, une aventure autant spirituelle que physique qui transcende le plaisir pour atteindre les extases du Subspace  .

Cela permet d’enrichir sa vie sexuelle, de découvrir des plaisirs intenses et les extases du Subspace sans jamais se mettre en danger. Le BDSM POSITIF qui procure de fortes sensations et plaisirs mais sans séquelles physiques ou psychologiques.

Le BDSM POSITIF une source de plaisirs infinis, d’équilibre et de bonheur pratiqué avec respect et intensité en totale complicité. Il a des valeurs, des règles, des rites, des protocoles et être soumise ou Maître devient valorisant, réellement épanouissant et une source de joie, de jouissance et d’orgasmes infinis. En pratiquant le BDSM positif, j’ai découvert le Subspace et la transe hypnotique, des plaisirs divins et rares. J’améliore le concept du BDSM POSITIF pour le rendre encore plus puissant. Je suis un Maître qui a décidé de partager ses connaissances. Je ne le fais pas dans un but de rencontre. Je rencontre rarement.

 L’éducation BDSM Positive

En bdsm, beaucoup font, sans même le savoir, du conditionnement Pavlovien abusif. Cela laisse des traces profondes et détruit celle qui le subit. Une soumise qui a été victime de conditionnement abusif, ne prend du plaisir que dans sa déchéance.
Je vous conseille donc de pratiquer un bdsm avec des conditionnements positifs. Une soumise qui a des conditionnements positif prend du plaisir en s’épanouissant.

 Jouer avec les hormones de la douleur, du plaisir, du bonheur

En BDSM, lorsque l’on utilise la douleur, on la dose pour qu’elle libère des endorphines qui vont provoquer bien-être, une euphorie, une sensation de calme, de relaxation et amener au lâcher prise si recherchée. En BDSM Positif, on cherche également à faire intervenir d’autres hormones en variant les phases de jeux, en travaillant la psychologie, on jouant avec les sens... comme la dopamine qui est appelée hormone du plaisir, la sérotonine qui offre plénitude et contentement, et l’ocytocine est crée par le renforcement du lien et de la confiance avec le Maître. Elle est aussi nommée l’hormone de l’attachement ou de l’amour ! On peut donc alterner des phases qui vont amener à un lâcher prise totale, à un état de conscience modifié ou la soumise va perdre la notion du lieu, du temps et entrer dans un monde fantastique de plaisirs et de sensations nouvelles et se libérer totalement de ses blocages et se donner corps et âme avec fougue pour devenir fontaine, multiorgasmique, et atteindre l’extase suprême du subspace. Lors de la phase de décompression de l’après-séance, on va continuer à réguler les hormones pour les faire redescendre progressivement et créer un sentiment de bien-être qui va éviter le subdrop, la sensation de vide, la dépression qui suit les séances ou seules les endorphines sont privilégiées comme en SM pur par exemple. Et si tout cela est bien mené, le Maître aura sa récompense par un topspace !
Le sentiment de bien-être, de bonheur peut se prolonger des heures, des jours si la séance est bien gérée.

 LES CÉRÉMONIES DES ROSES

Lors d’une éducation BDSM, d’une relation BDSM, chaque étape, chaque moment marquant est l’occasion d’une cérémonie des roses qui symbolise une valeur atteinte, un progrès, un engagement, un renouvellement de vœux.

Symbolique de la rose

 La fleur de la rose, son parfum, symbolise la beauté, l’harmonie, le plaisir, les valeurs du BDSM.
 La tige couverte d’épine les difficultés à affronter, les limites à repousser, les dépassements de soi, la volonté qu’il faut avoir pour réussir.
 Sa couleur définit la signification de la cérémonie

Découvrir les différentes cérémonies des roses

DÉCOUVRIR LE BDSM POSITIF

En BDSM Positif, le Maître est un guide, un motivateur, un coach qui va te faire atteindre et dépasser tes limites ! Il part de tes envies et petit à petit t’amène à découvrir tes limites, à progresser, à explorer, à te dépasser en utilisant ta motivation, ta volonté par le renforcement positif. Tu vas rapidement être capable de vivre du sexe intense, du bdsm intense en y prenant un plaisir incroyable.

En BDSM

Le plaisir par la douleur et la dégradation, extase masochiste (appelée à tort subspace).

En SM, sadomasochisme ou non, il existe de nombreuses nuances, on recherche le plaisir, on le provoque (extase masochiste) en créant des endorphines par la douleur physique et morale. Les endorphines ont des propriétés analgésiques. L’endorphine est une sorte de morphine fabriquée par le corps. Elle permet dans certains cas d’atténuer la douleur et quelquefois de la transformer en plaisir. Cela même à une sorte de béatitude qui peut être suivie d’un subdrop. Le subdrop a des symptômes rappelant une dépression comme difficulté de concentration, fatigue, culpabilité, désespoir, insomnie, irritabilité et dans les cas graves, dépressions, syndrome post-traumatique…

LE BDSM POSITIF

PLAISIR, ÉPANOUISSEMENT, SUBSPACE

On enrichit les pratiques BDSM pour obtenir non pas cette fois l’extase masochiste, mais le subspace. En plus des endorphines, on va modifier les pratiques pour générer l’ocytocine, la dopamine et la sérotonine par diverses approches psychologiques différentes et une approche de la relation de Domination Soumission en utilisant également le renforcement positif.

L’ocytocine, la dopamine et la sérotonine sont appelées «  hormone du bonheur  » ! Elles apportent un état de bien être et de bonheur qui, accompagné du lâcher prise recherché en BDSM, provoque des jouissances intenses et une acceptation joyeuse des pratiques BDSM. Dans ce cas le BDSM est réellement épanouissant. La dopamine a pour effet d’augmenter l’initiative, le plaisir sexuel, mais aussi l’agressivité. Ses effets sont contrebalancés par ceux de la sérotonine.

Dans le BDSM positif, on utilise des techniques qui provoquent la sécrétion des hormones du bonheur et du plaisir afin de multiplier la force des jouissances, des extases sexuelles, du subspace. En mélangeant les pratiques traditionnelles masochistes et les pratiques positives, on peut vivre totalement sa passion pour le BDSM en minimisant les risques de subdrop et en augmentant le bien être et les extases.

J’utilise beaucoup dans mes pratiques de BDSM POSITIF, le BDSM psychologique, les câlins, le rire, la relaxation, la méditation, l’exercice et le renforcement positif tout en gardant les activités BDSM traditionnelles.

Conseils

Uniquement en virtuel, par courriel, skype, je donne des conseils sur l’aspect relationnel, pratiques, philosophique du bdsm.

Je conseille autant des soumises que des dominants.

L’essayer, c’est l’adopter !

 La SUPER SOUMISE :

La super soumise est une soumise qui décide de « façonner » un Dominant selon ses rêves. Découvrir

 La TRANSE HYPNOTIQUE en BDSM

La transe hypnotique est un état proche de l’hypnose qui va faire ressentir à la soumise des émotions sensuelles fortes et vivre des fantasmes qui auront l’air très réels.
Cet état n’est possible que si le Maître sait créer un lâcher-prise total, une confiance aveugle, qui va permettre à la soumise de se détendre de manière extrême et d’entrer en transe pour ensuite vivre les scénarios, les fantasmes et entrer dans le subspace.

Découvrir : La TRANSE HYPNOTIQUE en BDSM

 Les mots de sécurité

Le Maître utilise une gamme de mots qui lui permettent de connaître l’état émotionnel et les tolérances de la soumise.

Au cours de l’action, quand il joue avec les limites, qu’il les cherche, il questionne la soumise en lui disant “mot”.

Elle utilise un des mots convenus à l’avance par exemple :

Vert

Tout va bien, la soumise se sent bien. Certaines soumises qui veulent pousser leurs limites, plaire à tout prix, se dépasser, utilisent le vert même quand elles arrivent à leur extrême limite. Dans ce cas, le Maître doit le sentir et ralentir l’action.

Orange

Je suis limite.
L’Orange indique que la soumise est sortie de sa zone de confort et qu’elle approche de ses limites. De ce fait, l’orange est un état idéal entre peur, désir, plaisir, émotions fortes, intensité du ressenti qui crée le bonheur unique, les plaisirs divins générés par le BDSM. C’est en surfant sur l’orange que l’on arrive à déclencher des voyages dans le Subspace.

Rouge

Arrêt (le Maître arrête l’action et questionne la soumise pour savoir s’il peut continuer)

Violet

Plus fort, la soumise veut une action plus intense, elle provoque le Maître pour qu’il aille plus loin.

Noir

Arrêt immédiat de la séance sans justification immédiate et sans reprise.
Un Mot de protection de la soumise en cas de mauvaise rencontre :-> par exemple, de malaise… Dans ce cas le Maître doit cesser la séance sans poser de question.

Plus d’infos ici : Mots de sécurité



Dans la même rubrique

gphotos
le 6 août 2017
par Mestre Ulysse
Focus
le 1er août 2017
par Mestre Ulysse
Manuel de redaction
le 22 juillet 2017
par Mestre Ulysse
citations
le 8 juillet 2017
par Mestre Ulysse
La chienne
le 16 mars 2015
par Mestre Ulysse